FORUM de l'association Petit Oeuf
Bienvenue sur Petit Oeuf


Grossesse extra-utérine
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un noël pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ullane
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 3
Enfants : 1
GEU : 2010
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Un noël pas comme les autres   Sam 22 Jan - 13:51

Bonjour à tous,
je suis une petite nouvelle sur le site. (Petite nouvelle de 40 ans tout de même !). Avec mon conjoint nous avons eu notre premier enfant en 2005 après 3 ans d'attente et le sentiment que ça n'arriverait plus. Un merveilleux moment où tout c'est très bien passé malgré une césarienne programmée sans aucun rapport avec des problèmes gynécologiques. Selon les conseils du médecin nous avons attendu un an avant de retenter l'aventure.
Après à nouveau trois années d'insuccès nous avons été orienté vers une fiv. Nous n'avons pas suivi cette voie. Pour mon conjoint l'idée d'avoir un deuxième enfant était du passé, quand à moi, même si je n'y croyait plus vraiment, un désire fou de me dire je veux un bébé pour mais 40 ans. Désir d'autant plus alimenté par l'insistance de mon petit garçon qui me réclame une à deux fois par mois sa petite sœur !
Juste avant les fêtes de Noël j'ai eu de violentes douleurs au ventre je me suis levée pour aller aux toilettes et j'ai fais un malaise. Mon compagnon m'a trouvé parterre. Il appelle le médecin qui arrive dans la demie heure. Il m'ausculte prend la tension 8. Je passe du jaune au gris.
- "Avez-vous eu l'appendicite ?"
- "Non"
"Question de confiance, êtes-vous enceinte ?"
"?? Je ne pense pas, j'ai eu mes règles il y a une semaine à la date prévue, pas nausées..."

Je lui explique nos problèmes d'infertilité et je conclue par un "ça me semble peu probable".
Mon docteur me rassure "Je m'affole peut-être pour rien, je vais quand même vous faire hospitaliser, je soupçonne une grossesse extra-utérine."
"... ???"
Dans ma tête, ça tourne. Je n'entends que le mot "Grossesse" sans mesurer la gravité de la situation.
me voilà transporté aux urgences gynécologiques, secouée sur les petites routes de campagne comme une bouteille de boisson gazeuse bien connue. Arrivée au service l'interne pratique une échographie.
"Je ne vois rien". Elle appelle la chef de service, re-écho. "Il n'y a rien. C'est pas pour nous. Il faut appeler les chirurgiens". Les deux chirurgiens arrivent. "Rien à l'écho on attend la prise de sang".
Les deux hommes "Puisqu'on est là en attendant on refait l'écho". Il remontent plus haut et distinguent des épanchements des deux côtés. " Madame, on se sait pas encore de quoi mais de toute façon on vous opère !" Après 3/4 heures le labo rappelle enfin. "Madame vous êtes enceinte on vous transfère tout de suite au bloc".

J'ai eu l'ablation de la trompe gauche. La gynéco m'a expliqué que si elle n'avait rien vu à l'écho s'était dû au fait que l'hémorragie avait eu lieu plusieurs jours auparavant et que le sang avait coagulé dans le haut du ventre !.
je crois que je reviens de très loin et que mon médecin de famille et la gynéco m'ont sauvé la vie.

J'ai revue la gygy la semaine dernière, elle m'a dit que tout c'était bien remis en place et que mon homme pouvait se remettre au travail. Tout espoir est encore permis. Elle était très positive, je suis ressortie le moral remonté à bloc pensant que mon rêves est toujours possible et bien décidée à l'attendre. Et puis dimanche gros troubles intestinaux douleurs insoutenables retour aux urgences, finalement rien de grave. J'ai revu mon médecin de famille hier car tout ça n'ai pas tout à fait remis. Lui est plus dans l'optique " Vous avez 40 ans, les risques de récidives ne sont pas à négliger, vous devriez reprendre une contraception, vous avez un magnifique petit garçon...".

Entre l'excès d'optimisme de la gynéco et le pessimisme du docteur, je suis perdue. je n'arrive pas encore a accepter de ne pas avoir un deuxième enfant, en tout cas pour cette raison. Je m'étais donné comme échéance 41 / 42 ans. Et maintenant depuis ma conversation avec mon doc, la perspective d'une récidive me fait peur. Devrais-je me raisonner et écouter mon médecin ou poursuivre mon rêve et croire en ma bonne étoile comme je l'ai toujours fais ?

Je ne sais pas si quelqu'un lira tout cela mais en tout cas c'est déjà un soulagement de l'écrire.
Merci à ce qui me liront, vos réponses, vos réactions me seront d'un grand soutien.
Et bonne année à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Zip
A posé la première pierre...
avatar

Nombre de messages : 9345
Age : 35
Enfants : 2oo3 / 2oo7 / 2o1o
GEU : 2oo5 / 2oo9
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Un noël pas comme les autres   Sam 22 Jan - 18:00

:bienv Ullane
J'ai lu avec attention ton récit et c'est évident qu'il semble t'es bien difficile de se positionner
Déjà, juste après une GEU, on a des craintes normales, des angoisses de mort qui surgissent... Le récit de la prise en charge de ta GEU m'amène à penser que tu as eu de la "chance" d'être orientée directement et d'avoir un/des médecin(s) si compétents.
Mais en même temps, dur, dur d'en être arrivé à l'hémorragie et à la salpingectomie...
Je me retrouve un peu dans ce que tu décris.
Mon parcours à moi c'est un fils, une 1ère GEU (hémorragie, coelio en urgence), un autre fils, une 2nde GEU (opérée en urgence mais suivie donc pas d'hémorragie ni de douleurs) et une petite fille.
J'ai de la chance de ne pas avoir été "pressée" par le temps et d'avoir pu vivre ces événements sans cette pression de l'âge.
Cependant, il me semble que la question de l'âge que tu te poses est peut être un peu prématurée, non ? Au sens où tu avais pris une décision, ta GEU doit elle la remettre en questions ?
J'imagine que c'est le doute, le chagrin et l'angoisse de la récidive qui s'expriment en réalité.
Et tu as bien le droit Very Happy
Ta GEU est toute récente et tu as eu deux avis opposés depuis. Il me semble que cette décision de continuer ou pas vous appartient à ton mari et toi et qu'il faut quand même vous laisser un peu de ce temps précieux pour digérer et pour retrouver ce désir dont tu ne sembles pas prête à faire le deuil (et heureusement aurais-je tendance à dire parce qu'au fond de moi je n'aimerais pas qu'une GEU ait ce pouvoir là... Je suis "guérie" des miennes mais je n'en reste pas moins avec ce sentiment que leur pouvoir destructeur est fort et qu'il faut se battre)

Courage et nous sommes là au besoin...

_________________
2 étoiles et 3 soleils font le ciel de notre vie :
GEU 2005 & 2009
Bébés en 2003, 2007 et 2010
Revenir en haut Aller en bas
Akalex
Conviviale modératrice


Nombre de messages : 3499
Age : 44
Enfants : Amélie, née le 31/10/2003 à 31s et 5j
GEU : geu le 20/07/07 ablation trompe droite
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Un noël pas comme les autres   Sam 22 Jan - 23:48

Ullane,

A mon tour de t'accueillir parmi nous.
J'ai moi aussi lu avec attention ton récit (et je suis d'accord avec toi sur le fait que d'écrire soulage un peu).

En tous cas, il est sûr que pour beaucoup, se relever d'une geu n'est pas simple. Généralement, on dit qu'il faut du temps...

Et pour vous, le temps est un peu compté, ce qui n'arrange rien. Quant aux médecins dont les avis divergent...

Mais, comme le dit Zip, cette décision, c'est à vous de la prendre. Le risque de récidive existe (mais, il n'est pas systématique!), et puis, si j'en crois les différents témoignages lus ici, les grossesses post geu sont bien plus surveillées.

Dur de te conseiller, mais, tu peux venir échanger avec nous autant que tu le veux :cal

_________________
Karine (39 ans), mariée avec Alex (38 ans), parents d'une chipie prénommée Amélie (née le 31/10/2003). GEU le 20/07/07. Ménopausée précoce, nous serons désormais les heureux parents d'une fille unique (dans tous les sens du terme!).

Je vais mieux aujourd'hui qu'hier, mais...j'irai encore mieux demain...

Revenir en haut Aller en bas
Ullane
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 3
Enfants : 1
GEU : 2010
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Un noël pas comme les autres   Dim 23 Jan - 13:00

Merci à toutes les deux pour votre soutien.
C'est vrai qu'il est peut-être un peu tôt pour prendre une décision, finalement cela ne fait qu'un mois. Ce qui me déroute c'est que la gynéco ne m'a pas proposée de suivi. Comme je n'ai pas eu de symptômes de la grossesse, je m'attendais à quelque chose du genre test de grossesse tous les mois pour prendre les devants en cas de problème. Mais non. Du coup je me trouve un peu livrée à moi même pour affronter l'avenir. Elle m'a juste prescrit une ordonnance pour une prise de sang au cas ou. C'est vrai que c'est le médecin qui m'a opéré que j'ai vu et pas le gynéco qui me suit habituellement.

Je crois que ce qui m'angoisse le plus n'est pas tant le risque de récidive par lui-même, mais plutôt la peur de ne me rendre compte de rien et de me retrouver à nouveau aux urgences dans une situation aussi critique.

J'ai l'impression que la GEU est encore assez tabou. Depuis que je suis rentrée de l'hôpital, et que je parle de ce qui c'est passé à mon entourage, j'ai appris que deux de mes amies avez aussi fait de GEU. Une qui a un peu le même parcours que toi Zip. 3 enfants 2 GUE entre. La deuxième, une GUE puis une fille. La première chose qu'elle m'ont dis. "ça ne m'a pas empêché d'avoir un enfant après." J'ai eu d'autres personnes qui connaissent des femmes a qui c'est arrivé. Avant tout cela je n'avais pas connaissance de ce problème.

En tout cas c'est sûr que le décision de poursuivre notre quête d'agrandir la famille n'appartient qu'à nous.

Bonne journée
etoiles
Revenir en haut Aller en bas
Zip
A posé la première pierre...
avatar

Nombre de messages : 9345
Age : 35
Enfants : 2oo3 / 2oo7 / 2o1o
GEU : 2oo5 / 2oo9
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Un noël pas comme les autres   Dim 23 Jan - 13:56

Alors, au niveau du suivi... On ne préconise pas un test mensuel mais certaines le font d'elles même (ça m'est arrivé aussi après ma 1ere GEU alors que j'étais sous contraceptif !!! Mais le choc et la peur avaient été tellement forts qu'il n'y avait que cela pour me rassurer)
Ca m'est vite passé ! (J'ai du faire ça 2 mois) et j'ai repris confiance.
Par contre, au moindre soupçon de grossesse, là, en principe c'est prise de sang et écho à 3SG1/2 soit 5SA1/2
Certains préconisent des prises de sang toutes les 48h, ça, j'ai vécu aussi et je n'y crois plus (à ma 2è GEU mon taux doublait tellement bien qu'au bout de quelques jours, le médecin qui me suivait - le mien étant en congé - a fini par me dire qu'il pensait vraiment que c'était une grossesse classique. 48h après, nouvelle écho pour être sûrs et.. opération dans l'heure alors... les PDS... moui, si c'est pour rassurer aurais-je tendance à dire Wink et parfois, rien que cela c'est déjà énorme !! et nécessaire Very Happy)
Seule l'écho permet d'avoir une certitude et elle est toujours faite suffisamment tôt après une GEU pour que l'urgence ne soit plus vitale ou dangereuse.
Et puis, la récidive est loin d'être la règle, c'est plutôt même l'inverse Wink
Dans mon cas, par exemple, elle s'explique en plus (trompe obstruée par la première opération où j'avais demandé qu'on me laisse la trompe, autant que possible, malgré l'hémorragie. C'est la seule chose que j'avais réussi à dire et le chirurgien avait voulu tenter. Finalement cela n'aurait pas été la meilleure solution mais je ne regrette rien)

Pour l'angoisse de ne pas savoir détecter une grossesse et de se rendre compte de rien, je t'assure qu'on est tellement à l'affût que c'est impossible

Laisse-toi le temps d'envisager tout cela aussi sereinement que possible trefle

_________________
2 étoiles et 3 soleils font le ciel de notre vie :
GEU 2005 & 2009
Bébés en 2003, 2007 et 2010
Revenir en haut Aller en bas
Ullane
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 3
Enfants : 1
GEU : 2010
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Un noël pas comme les autres   Mar 25 Jan - 20:59

Bonjour Zip,
tu dois avoir raison il faut que je me laisse du temps, que je reprenne confiance. Chaque chose en son temps. En tout cas je te remercie pour tes conseils, ton soutien et merci pour ce que tu fais et ta disponibilité. On se sent moins seul face à ce mal qui nous tombe littéralement dessus. ça remonte le moral de savoir que d'autre ont eu la force de se battre et de ne pas laisser la GEU fixer les règles.

Même si ton message me redonne du courage, je ne suis pas encore tout à fait prête à l'affronter, la GEU à un côté "coût de poker" ou "roulette russe" angoissant.

Quand tu penses que les médecins nous accordaient que 5% de chance de pouvoir avoir un autre enfant. Après 4 ans d'attente le miracle se produit et ça se fini si tragiquement c'est tout de même pas de chance. Mais bon c'est la vie et comme disait la chanson "on y peut rien..."

Bises à toi et toutes celles qui on vécu aussi ces moments difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
Zip
A posé la première pierre...
avatar

Nombre de messages : 9345
Age : 35
Enfants : 2oo3 / 2oo7 / 2o1o
GEU : 2oo5 / 2oo9
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Un noël pas comme les autres   Jeu 27 Jan - 11:26

On a toutes eu ce sentiment je crois qu'on allait jouer à la roulette russe.. Mais nous sommes nombreuses aussi, me semble t-il pour lesquelles ce sentiment s'est effacé pour laisser place à celui de l'espoir
Là encore, le temps... digérer l'événement... Il n'y a que cela que l'on puisse faire de toute façon mais dans quelques temps, tu verras probablement les choses différemment en te disant que même si, au pire, celui recommençait, les circonstances ne seraient pas les mêmes
Et puis le risque de récidive est plus faible que la chance d'avoir une grossesse normale
Je ne dis pas que j'ai fait la fière en attendant mes échos de localisation (les heures et pire les minutes qui les précédaient, j'étais angoissée comme pas possible !) mais le suivi est là, c'est rassurant en même temps qu'angoissant
Et puis... Franchement, ma récidive, je le "sentais", je savais que ça n'allait pas. Pour mes 2 autres grossesses "normales" je sentais que ça allait plutôt bien Very Happy

_________________
2 étoiles et 3 soleils font le ciel de notre vie :
GEU 2005 & 2009
Bébés en 2003, 2007 et 2010
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un noël pas comme les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un noël pas comme les autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DES W.C PAS COMME LES AUTRES...
» un jour comme les autres apres tout...
» Une fille comme les autres…ou presque !
» des livres pas comme les autres
» Une journée de travail comme les autres (ou presque) [Pv Natasha Romanoff]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM de l'association Petit Oeuf :: Nous... :: Mon histoire, ma GEU : Temoignages...-
Sauter vers: