FORUM de l'association Petit Oeuf
Bienvenue sur Petit Oeuf


Grossesse extra-utérine
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cafrine49
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 5
Age : 47
Enfants : 26/09/1989, 06/10/2005
GEU : 09/02/2011
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Dim 13 Fév - 20:15

Bonjour à toutes,

Nouvelle sur ce site, je tiens à vous faire partager mon histoire qui peut hélas présenter beaucoup de similitudes avec les vôtres . Le fait d'en parler autour du moi et sur ce forum me permettra certainement de surmonter un peu mieux l'épreuve terrible de la G.E.U.

Je me prénomme Marie, j'ai 40 ans un grand fils de 21 ans d'une première union et une adorable petite fille de 5 ans que nous avons eu avec mon concubin. L'envie d'avoir un deuxième enfant avec ce dernier est devenue de plus en plus forte et passé le cap des 40 ans nous nous sommes dits qu'il était temps de s'y mettre. Je suis tombé enceinte le 7 décembre dernier et nous étions très heureux de pouvoir envisager pour septembre la naissance d'un petit frère ou d'une petite soeur pour la petite. Mes deux premières grossesses s'étaient parfaitement bien passées et nous étions loin de nous imaginer le drame qui allait se nouer.

Enceinte de 6 semaines (ou 8 SA) , j'ai été prise le soir du 21 janvier 2011 de douleurs pelviennes très vives du côté droit à 18H30, j'étais réellement plié en quatre, évoquant d'ailleurs à ce moment là à mon concubin des douleurs plus vives que lors de mes deux premiers accouchements.
Nous nous sommes présentés aux urgences de la clinique l'infirmière de garde nous a pris en charge et a noté l'ensemble des symptômes après m'avoir donné un calmant pour la douleur.
Après de longues minutes passées dans un box toute seule (mon concubin n'était pas autorisé à être avec moi, pourquoi? vu mon état son réconfort aurait été bien utile), le médecin urgentiste est venu m'examiner.
Je lui ai bien sûr exprimé les douleurs très fortes qui étaient les miennes, il a simplement effectué quelques palpations abdominales et a demandé un bilan sanguin effectué sur place. Plus d'1 heure après, ce médecin est revenu me voir avec les analyses. Il m'a dit qu'il n'y avait rien d'anormal m'a demandé si je n'étais pas constipé (!!), ma réponse a été négative.
Il aurait dû m'orienter vers le gynécologue obstétricien présent ce soir là.
A ce moment là, il a évoqué la possibilité d'une Grossesse Extra Utérine avec ces termes très choquants et inadmissibles vu l'état d'angoisse dans lequel je me trouvais : « vous savez s'il s'agit d'une Grossesse Extra Utérine, ça passe où ça casse »(!!) A ce moment là déjà, la suspicion de G.E.U était belle et bien présente.
Je lui ai demandé une échographie mais il n'a pas jugé bon de la faire faire en me disant qu'elle n'était pas nécessaire.
Il m'a seulement prescrit des calmants pour la douleur et m'a laissé repartir chez moi après encore plus d'une heure d'attente. On a eu l'impression qu'il nous avait oublié, il a même fallu qu'il me voit déambuler dans le couloir pour qu'il me fasse remettre mon ordonnance de sortie, Ce soir-là nous sommes donc sortis de la clinique après 4H passées séparée de mon concubin (lui attendait dans la salle d'attente), l'examen clinique s'étant réduit en tout et pour tout à une demi-heure maximum.

Le samedi 22 au soir les douleurs ont repris avec une faible intensité mais ont été calmés par les anti-douleurs. Le lundi pris de doute nous en avons parlé à notre médecin traitant qui n'a pas compris pourquoi l'échographie le soir du 21 n'a pas été faite. Elle nous a prescrit une échographie. Les circonstances ont fait que l'échographie initialement prévue le 2 février n'a pas pu être effectuée avant le mercredi 9 février dans l'après-midi (soit à 9 semaines de grossesse),
Durant tout ce temps-là, les douleurs se sont poursuivies mais ont été calmées par les anti-douleurs.

Le mercredi 9 février, le gynécologue chargé de faire l'échographie a détecté rapidement que la grossesse était anormale : l'utérus était vide, la grossesse se faisait dans la trompe droite comme le montrait la tâche sombre importante visible à l'échographie.
Après un deuxième avis du gynécologue-chirurgien, il a été décidé de m'opérer de toute urgence, le risque vital étant engagé. L'opération a eu lieu très rapidement, la trompe droite a dû m'être retiré (elle était très abimée après 9 semaines de grossesse). Le chirurgien chargé de l'opération est venu me voir le matin en m'expliquant que l'opération s'était bien passée mais que la rupture de l'oeuf était imminente, En d'autres termes, je suis passé ce soir-là à deux doigts de la mort, j'aurais pu faire dans les heures qui suivaient une hémorragie foudroyante qui m'aurait coûté la vie …
Les médecins présents le 9 n'ont pas compris pourquoi l'échographie n'a pas été faite le soir du 21 janvier 2011 et ils m'ont demandé qui m'avait examiné ce soir-là.

Je tiens à préciser que le soir du 9 février, l'équipe soignante (infirmières, service anesthésie, service gynécologie, service chirurgie,,,) étaient en tout point remarquables par leur écoute, leur compréhension et leur compétence. De véritables professionnels.

Aujourd'hui, après l'opération les douleurs physiques sont peu importantes. En revanche, le traumatisme moral est très présent, Je me dis que j'aurais pu mourir à n'importe quel moment depuis le soir du 21 janvier, jour des symptômes évidents de ma G.E.U, L'idée de penser que ma fille de 5 ans, mon fils de 21 ans et mon compagnon se seraient retrouvés brutalement séparés de leur mère ou de leur compagne sans explication immédiate, me hante terriblement.
Pourquoi le médecin urgentiste le soir du 21 janvier a-t-il pris mon cas à la légère (tout dans son comportement semblait le prouver …)? Pourtant tous les symptômes apparents d'une G. E. U. semblaient réunis (le fameux « coup de poignard » évoqué dans la documentation médicale), le pire étant que lui même a évoqué cette probabilité avec des mots très durs. Pourquoi ne nous a-t-il pas orienter vers le gynécologue-obstétricien pour faire l'échographie que je lui avais demandé, Nous étions à 6 semaines de grossesse, l'utérus était vide, et la tâche sombre visible le 9 février devait déjà l'être le 21 janvier.
En me laissant repartir avec une suspicion de GEU, je courais un risque vital : à tout moment l'embryon pouvait éclater entraînant l'hémorragie et la mort. L'opération aurait dû être effectuée dans les plus brefs délais.
De plus, même si malheureusement pour nous la grossesse était déjà compromise à cette date-là, peut-être aurions nous pu éviter l'ablation de la trompe droite? Nous envisageons de faire une démarche pour faire savoir à ce médecin qu'il a commis une faute ce soir là.

Face à ce traumatisme, le temps, notre réconfort mutuel, et la gaieté de notre petite fille seront sûrement des éléments importants pour nous aider à atténuer nos maux.

Mais pour nous, notre désir d'enfant est toujours là et nous envisageons une autre grossesse mais bien évidemment pas tout de suite. Nous pensons attendre 3 ou 4 mois si j'arrive à surmonter mes craintes. Notre médecin traitant, le chirurgien et le gynécologue nous ont dit qu'une grossesse serait envisageable avec une seule trompe et même après 40 ans.

Vos expériences et vos réponses sont toutes bienvenues, et je vous en remercie par avance.

Avec toute mon amitié,

Marie









Revenir en haut Aller en bas
Akalex
Conviviale modératrice


Nombre de messages : 3499
Age : 44
Enfants : Amélie, née le 31/10/2003 à 31s et 5j
GEU : geu le 20/07/07 ablation trompe droite
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Dim 13 Fév - 22:31

Marie,

En effet, ton récit me rappelle bien des souvenirs...cLes douleurs insupportables et, cette angoisse de se dire qu'on a failli quitter ses proches...

Mais, quand je lis ce qui s'est passé avec le premier médecin que tu as vu, je evil Comment est-ce possible??? Je comprends que vous vouliez engager des poursuites.

Enfin, heureusement, tu as été opérée à temps. Le fait qu'il te manque maintenant une trompe n'empêche absolument pas une prochaine grossesse (plusieurs filles sur le forum ont eu la chance d'avoir des bébés gps par la suite).

Je vous souhaite de parvenir prochainement à agrandir votre famille et bien sur, tu peux venir te confier ou poser des questions quand tu le souhaites :cal

_________________
Karine (39 ans), mariée avec Alex (38 ans), parents d'une chipie prénommée Amélie (née le 31/10/2003). GEU le 20/07/07. Ménopausée précoce, nous serons désormais les heureux parents d'une fille unique (dans tous les sens du terme!).

Je vais mieux aujourd'hui qu'hier, mais...j'irai encore mieux demain...

Revenir en haut Aller en bas
cafrine49
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 5
Age : 47
Enfants : 26/09/1989, 06/10/2005
GEU : 09/02/2011
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Dim 13 Fév - 23:46

Merci infiniment Karine pour ton message de soutien et pour avoir eu la patience de me lire,

Je me rends compte en relisant mon message que j'ai été bien longue!!
Mais il me semble que le fait de décrire dans le détail ce qui m'est arrivé nous aide à affronter tout cela.

Merci encore et à bientôt,

Bises,

Marie
Revenir en haut Aller en bas
lulu13
Pilier central de notre maison
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 38
Enfants : Logan 09/04/04, Ronan 19/12/07 et Calel 19/09/10
Bébé prévu : plus pour nous
GEU : 7 avril 2006 et 8 novembre 2006
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Lun 14 Fév - 0:17

bonjour Marie et bienvenue,

malheureusement ton récit fait écho chez moi, pour la douleur et la peine que tu as ressenti. Mais aussi et surtout pour la négligence du medecin que tu as vu.

je te resume après une journée de douleurs atroces je fais venir sos medecin, je savais que j'était enceinte depuis 1 semaine(environ 6 sa). le medecin m'examine et me dit que pour lui c'est une GEU. je vais avec mon mari et mon fils de 2 ans aux urgences gynécologique. on est super mal reçu. On sent clairement qu'on emmer** l'infirmière et elle hésite même a réveiller l'interne.
l'interne me fait une écho, et une prise de sang. Et puis il me laisse repartir en me disant que peut-être ma grossesse va évolué normalement, peut être une fausse couche. Ou encore et c'est la meilleur un icompatibilité de reshus et comme mon mari est rh - comme moi que mon fils n'est pas le fils de mon mari et que je suis une femme volage...
tout ça sans même me donner 1 spasphon ...

heureusement pour moi j'ai vu un autre gynéco le lendemain et j'ai été opéré dans la journée et tout c'est bien terminé...

mon parcours c'est un fils, une geu, une autre geu (ablation de ma trompe gauche) et 2 autres fils.

je te souhaite le meilleur pour la suite, prend du temps pour te remettre de cette difficile épreuve. n'hésite pas à venir nous parler...

Revenir en haut Aller en bas
Akalex
Conviviale modératrice


Nombre de messages : 3499
Age : 44
Enfants : Amélie, née le 31/10/2003 à 31s et 5j
GEU : geu le 20/07/07 ablation trompe droite
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Lun 14 Fév - 14:43

cafrine49 a écrit:
Merci infiniment Karine pour ton message de soutien et pour avoir eu la patience de me lire,

Je me rends compte en relisant mon message que j'ai été bien longue!!
Mais il me semble que le fait de décrire dans le détail ce qui m'est arrivé nous aide à affronter tout cela.

Merci encore et à bientôt,

Bises,

Marie

:cc

Pareil, en arrivant sur fomrum, j'en ai écrit des tartine, et cela me soulageait. :te: étaient là pour me lire et me soutenir. A mon tour d'être là pour les nouvelles :cal

_________________
Karine (39 ans), mariée avec Alex (38 ans), parents d'une chipie prénommée Amélie (née le 31/10/2003). GEU le 20/07/07. Ménopausée précoce, nous serons désormais les heureux parents d'une fille unique (dans tous les sens du terme!).

Je vais mieux aujourd'hui qu'hier, mais...j'irai encore mieux demain...

Revenir en haut Aller en bas
cafrine49
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 5
Age : 47
Enfants : 26/09/1989, 06/10/2005
GEU : 09/02/2011
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Lun 14 Fév - 20:33

Bonjour mamanlulu13,

Merci infiniment pour le récit de ton histoire qui présente hélas beaucoup de similitudes avec la nôtre pour le traumatisme de la GEU (des GEU dans ton cas) et pour les négligences médicales associées.

Au bout de combien de temps après tes geu as-tu le courage de surmonter tes craintes
pour envisager une nouvelle grossesse ? Si tout va bien, nous nous donnons un délai de 3 ou 4 mois pour recommencer et je me dis également que j'ai plus de 40 ans, alors il ne faut pas trop tarder non plus.

En tout cas, écrire sur ce forum est une bouffée d'oxygène après un tel choc, et je ne saurais trop te remercier d'y participer.

Bises,

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Zip
A posé la première pierre...
avatar

Nombre de messages : 9345
Age : 35
Enfants : 2oo3 / 2oo7 / 2o1o
GEU : 2oo5 / 2oo9
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Lun 14 Fév - 22:09

BIenvenue Cafrine
Tout d'abord, comme Aka et Lulu, je dirais que je me reconnais dans ton histoire
Lors de ma 1ere GEU j'ai été hospitalisée en urgence suite aux douleurs que tu décris
L'écho montrait du sang et on ne voyait pas de sac mais impossible de dater la grossesse (dont je n'avais même pas conscience, elle était probablement de 3 semaines)
J'ai passé la nuit à la clinique, sous surveillance après avoir eu l'avis du chirurgien. Pour moi, l'interne avait été très précautionneux, c'est le gynéco de garde qui a déconné : En effet, le lendemain matin, les douleurs étant calmées par la perf, le gynéco de garde m'a laissé sortir.
36h après je revenais sur un brancard en hémorragie (D'ailleurs je me permets une précision : ce n'est pas l'embryon/l'oeuf qui éclate mais bien la trompe)
Opérée en urgences. J'apprendrais à la visite post op' que le chirurgien s'en est violemment pris au gynéco quand il est venu d'examiner ce matin là et qu'il a appris que j'étais sortie sans écho de contrôle.
La colère que tu décris, je l'ai ressenti aussi
J'ai pris rdv avec le gynéco et j'ai eu un semblant de regrets (mais vraiment un semblant)
J'ai aussi été très en colère contre le médecin du SAMU car avant de me conduire lui même aux urgences, mon mari les avait appelé complètement paniqué et le type lui avait répondu "Quel âge a t-elle me dîtes vous ? Oui, bon, ça doit être ses règles" (en milieu de cycle et comme si je ne savais pas les reconnaître !! Alors que moi aussi, c'était bien plus violent que mon 1er accouchement

Je dis (et pense) souvent que c'est une autre partie de mon histoire cette GEU là... mais quand je la raconte en détails, je sais qu'elle sera toujours là et que les sentiments liés ne partiront jamais en entier mais elle fait partie de moi et le temps m'a aidé à tourner la page
Probablement mon bébé arrivé ensuite aussi, évidemment...

Je ne peux que te conseiller de laisser un peu de temps au chagrin et à la colère, au deuil aussi, peut être... et nous sommes là au besoin, on est beaucoup à pouvoir te comprendre

Courage trefle

_________________
2 étoiles et 3 soleils font le ciel de notre vie :
GEU 2005 & 2009
Bébés en 2003, 2007 et 2010
Revenir en haut Aller en bas
VIVI33
Pose les fondations
Pose les fondations
avatar

Nombre de messages : 97
Enfants : 1 fille de 14 ans
GEU : GEU droite: Mai 2009 trompe conservée / GEU gauche Décembre 2009: traitement par MTX, FC Août 2010
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Mar 15 Fév - 13:42

Bonjour Cafrine,

Comme beaucoup ici, je me reconnais dans ton histoire, malheureusement...
Par contre je suis très étonnée et scandalisée par le récit de ton passage aux urgences.
Je suis moi-même infirmière dans un service d'urgence/SAMU et je pense que l'attitude de ce médecin est très grave. Je ne comprends pas comment un tel comportement est possible.
Nous voyons beaucoup de suspicions de GEU qui ne se soldent heureusement pas toujours par une GEU, mais même devant toute douleur abdominale chez une femme en age de procréer, on ne passe pas à côté de ce diagnostique, c'est le premier qui nous vient à l'esprit!
Je comprends que tu sois choquée et blessée moralement.
Je te souaite beaucoup de courage et n'hésites pas à venir parler avec nous toutes!
Revenir en haut Aller en bas
cafrine49
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 5
Age : 47
Enfants : 26/09/1989, 06/10/2005
GEU : 09/02/2011
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Mar 15 Fév - 20:39

Bonjour à toutes,

Effectivement, nous n'avons toujours pas compris le comportement de ce médecin ce soir-là. Comment une telle négligence a pu être possible ? Et hélas à lire tous vos récits, je vois que mon cas n'est pas isolé ...
Nous aussi nous souhaiterions que ce médecin puisse exprimer des regrets, cela nous aiderait sûrement à nous sentir un peu mieux.

Merci énormément pour vos messages de soutien qui me réchauffent le coeur et à très bientôt,

Marie


Revenir en haut Aller en bas
lulu13
Pilier central de notre maison
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 38
Enfants : Logan 09/04/04, Ronan 19/12/07 et Calel 19/09/10
Bébé prévu : plus pour nous
GEU : 7 avril 2006 et 8 novembre 2006
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Mer 16 Fév - 2:01

bonjour Marie,
pour te répondre j'ai attendu environ 3 mois à chaque Geu, en fait c'était surtout pour moi le moment ou je me sentais prête à recommencer...
je te souhaite pleins de bonnes choses pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
grenil
Pose les fondations
Pose les fondations
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 37
GEU : disgnotiquée le 11/08/2010. ablation de la trompe le 29/08/2010
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Ven 18 Fév - 20:51

:cal
L'attitude de ce médecin est révoltante. je ne sais pas quoi dire!
Tu as bien fait de t'inscrire sur ce forum. Tu y trouveras, tout comme moi, je l'espère, de la compréhension et énormément d'empathie.
cafrine? Tu viens de la Réunion?
Revenir en haut Aller en bas
cafrine49
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 5
Age : 47
Enfants : 26/09/1989, 06/10/2005
GEU : 09/02/2011
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Ven 18 Fév - 21:32

Bonsoir Grenil,

Merci pour ton message.

Effectivement ce forum me fait du bien : y lire tous vos messages de soutien et de sympathie et y écrire mes états d'âme m'aide réellement à avancer après le choc très récent de ma GEU.
Et bien vu, je suis effectivement originaire de la Réunion !! J'y ai vécu jusqu'en 2000 lorsque mon compagnon et moi avons décidé de partir vivre en métropole.

Je t'embrasse,

Marie
Revenir en haut Aller en bas
bijou25
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    Mar 22 Fév - 11:06

Bonjour Cafrine,

Je viens de lire ton histoire qui me bouleverse par la douleur mais aussi par la peur que tu as du éprouver durant cette période douloureuse.
Ayant vécu deux GEU aussi difficile l'une que l'autre je tiens à t'apporter tout le courage nécessaire pour tenter de surmonter cette épreuve.
en souhaitant que tu puisse par la suite donner un petit frère ou une petite soeur à tes premiers enfants.
Bon courage pour la suite.

Et merci pour ton histoire, de lire le vécu de chacune m'aide à faire face, tout d'un coup je me sens moins seule, et ce sentiment me fais du bien.Alors MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....    

Revenir en haut Aller en bas
 
9 février 2011 : le jour où j'ai failli mourir ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réunion à Ostende le samedi 26 février 2011
» A supprimer
» Présentation
» Assemblée Générale du 5 février 2011
» samedi 19 février 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM de l'association Petit Oeuf :: Nous... :: Mon histoire, ma GEU : Temoignages...-
Sauter vers: