FORUM de l'association Petit Oeuf
Bienvenue sur Petit Oeuf


Grossesse extra-utérine
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 22 mai 2012.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aleeana
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 07/06/2012

MessageSujet: 22 mai 2012.   Jeu 7 Juin - 16:34

Depuis 1 an nous étions en essai bébé , une fc an janvier, au mois de mai changement de travail pour moi plus trop de penser vers ce bébé qui n'arrive pas, du jour au lendemain mon ami se plain de douleur dans le bas du ventre, il va a l’hôpital juste une appendicite, moi complétement exténuer avec ce nouvel emploi, je commence a être a fleur de peau, ne fait que de pleurer .. j'ai un doute je fais le test avant de partir pour le travail vendredi matin ( n'ayant pas vraiment de retard car cycle long + opk) je fais le test dans le flou et l'oubli dans les wc, j'y pense pas de la journée, mon home étant encore à l’hôpital je rentre le soir a 20h du travail, fais un passage chez moi avant l’hôpital et la surprise, test positif !
Super heureux, enfin ce bébé tant attendu, tant désirer ! et magnifique cadeau d'anniversaire en avance ( test le 18 anniv le 21 parfait ! )

Lundi soir je rentre du travail, complètement ko, pire que d'habitude, très mal au dos a pas tenir dans n'importe quelle position, mal au ventre depuis un moment ca tire , normal début de grossesse.
Mardi matin, lendemain de mon anniversaire, je me lève, commence a me préparer, ventre qui tire, je suis prête pour le travail, je m'assois sur le lit pour embrasser mon chéri je me lève et la énorme douleur au ventre, nausée, sueurs froide, comme ci on poussait mon utérus, comme ci des aiguilles s'y enfonçait de part en part, je vais au wc impossible d'uriner douleurs qui me fait pleurer, rentrer les ongles dans la peau, au bout d'un quart d'heure je demande a mon homme de m'amené au urg mater et lui dis que je le sent mal je peux plus rien faire, plus m'assoir, soit c'est des contractions et donc fc ou alité toute la grossesse soit geu il me dit non ne t’inquiète pas.
j'arrive au urg, blanche comme un cachet d'aspirine, les infir, sage femme etc sont choquer de me voir comme ca, me demande ce qu'il se passe j'ai du mal a marcher , a parler .. il me mette dans une salle, j’attends, elles me demandent de l'urine , leur répond je peux pas pousser elles me demandent de forcer un peu qd même. au bout d'un quart d'heure elles me font passer en salle d'écho, on attend 10 min le gygy arrive ( le mien en plus donc contente) il a les crottes au yeux, décoiffé ca sent le réveil, il me demande si on ne s'est pas vu il n'y a pas lgt je lui dis si pour un bébé qui ne vient pas et il me dis ah bah c'est bon.

il me rentre la sonde intra vaginal et la je hurle de douleur, tout est comme gonfler en moi. il bouge la sonde dans tout les sens, ne voit rien, me dis qu'il est surement trop tôt dans ma grossesse pour voir quelque chose, on va me faire une pds pour voir le taux. personne ne sait ce qu'il y a, je ne saigne pas, on ne voit pas de bébé, ni de poche noire, mais on voit que l'utérus est fort épaissi.
il me remette en salle urg mater, j'attends elles viennent me prendre du sang pour voir mon taux.
un autre gygy arrive, chef de la gynécologie, il m'explique qui il est etc et me refait passer en salle d'écho, il me met la sonde, ne m'a pas fait mal, la douleur s’atténue je suis perfuser ( dans ma tête tout va s'arranger) ...
et la il me dis que visiblement il n'y a rien dans l'utérus, il s'approche du côté gauche et je sursaute de douleur, il me fait me sur élevé et la me dis voyez c'est la, en plus vous avez mal. je crois voir un truc bouger comme un afflux sanguin il me dis c'est le sang. donc il m'explique que c'est une geu, que lui peut m'opérer ce matin. que si je veux je peux prendre la façon médicamenteuse mais que y a tjrs des chances que ca rate suivant comment la grossesse est avancé.
il me demande mon taux, vendredi a 286. il me dis que donc c'est le début, il fera tout pour sauver ma trompe.
je repart en salle des urg, ils me mettent un cathéter, me rate la première fois et me font un noeu dans le poignet de la taille d'un oeuf de caille. 2nd essai dans le pli du coude c'est ok. et la j'entend on fait un pré bilan post op. elles viennent , tire du sang, me dise que mon taux est a 980.

avec mon amis on choisi l'opération, je suis froide, neutre, a la limite du m'en foutisme. on me monte en chambre, me fait me laver a la béta, me rebétadine avec solution alcooliser ( me brule la vulve avec leur produit et font les étonner que l'alcool me brule a ce niveau) je part pour le bloc.
infirmière anesthésiste gentille, me trouve jeune pour vouloir un autre bébé si tôt etc ...
je me réveil, elles viennent autour de moi, il a sauver ma trompe. je me rendors.


au bout de 2 jours j'ai commencer a avoir des douleurs et des saignements. j'ai le ventre gonfler, et la je réalise. je réalise que je viens d'avorter d'une certaine façon, que malgré que je sache ca impossible, j'espérais comme un compte de fée qu'on sauve mon bébé ou qu'on s’aperçoive que ce n'était pas ca, que n'ayant aucun symptômes avant tout ca, si je n'avais pas eu une si grosse douleur je serai partis au travail, que me serait il arrivé ? quelque jour de plus m'aurait été fatal. ma mère prend très mal le fait que l'on ne l'ai pas appeler le jour même mais le lendemain, me dis c'était rien ( le bébé ) juste des cellules, que c'était pas le moment pour etc ... pour tout les gens ce n'est rien , ce n'était pas encore un bébé, j'ai déja une fille, je suis jeune et en vie alors je doit tourner la page...



désolé du roman, c'est la 1ere fois que j'en parle j'avais besoin que tout sorte de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Akalex
Conviviale modératrice


Nombre de messages : 3499
Age : 44
Enfants : Amélie, née le 31/10/2003 à 31s et 5j
GEU : geu le 20/07/07 ablation trompe droite
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: 22 mai 2012.   Jeu 7 Juin - 22:25

:bienv

Ton récit ressemble fortement à ce que j'ai moi-même vécu il y a quelques années...ce désintérêt pour tout...dur dur...mais, il va falloir remonter la pente, digérer l'épreuve...Courage. On est là, et tu peux écrire autant que tu le souhaite, je sais combien cela peut faire du bien :cal

_________________
Karine (39 ans), mariée avec Alex (38 ans), parents d'une chipie prénommée Amélie (née le 31/10/2003). GEU le 20/07/07. Ménopausée précoce, nous serons désormais les heureux parents d'une fille unique (dans tous les sens du terme!).

Je vais mieux aujourd'hui qu'hier, mais...j'irai encore mieux demain...

Revenir en haut Aller en bas
mamanlulu
A bati un mur
A bati un mur
avatar

Nombre de messages : 142
GEU : lucieyoyo
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Re: 22 mai 2012.   Jeu 7 Juin - 23:49

Aleeana, oui malheureusement les gens sont surs dans leur propos et ne comprennent pas toujours la souffrance que l'on peut ressentir lors d'une GEU.

Bienvenue à toi, malgrè les circonstance. Il faut du temps, et apprendre à vivre avec . Pour ma part ça fait 2 ans et demi que j'ai eu ma GEU et j'y pense encore, je n'ai pas oublié et je n'oublierai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
aleeana
Amene d'autres pierres...
Amene d'autres pierres...


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 07/06/2012

MessageSujet: Re: 22 mai 2012.   Ven 8 Juin - 1:40

merci les filles !
jusqu'a maintenant j'en parle pas, juste un peu avec mon homme sinon personne d'autre ...
il est pas la depuis 2 jours et je fais que d'y penser..
le retour au travail surement lundi .. j'ai pas envie, pas envie de sortir, de me montrer, de voir le regard interrogateur des gens... je veux juste rester chez moi...
devrai je reprendre ou rester chez moi encore .. je ne sais pas ce qui est le mieux ..
Revenir en haut Aller en bas
laurette2505
Pose les fondations
Pose les fondations
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 39
Enfants : une fille et un garçon
Bébé prévu : 15 juin 2013
GEU : 25 mai 2012 coelio conservatrice
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: 22 mai 2012.   Ven 8 Juin - 11:07

J'ai été opéré le 25 mai et je suis comme toi, j'angoisse à l'idée de sortir de chez moi. la première fois c'était hier pour voir mon chir. Il a été formidable, patient et compréhensif;il m'a prolongé mon arrêt de travail d'une semaine en m'expliquant qu'il n'était pas bon pour moi de rester à la maison à penser;je crois que plus je reste enfermée plus ça sera difficile de reprendre une vie "normale"
j'essaye de dédramatiser les choses mais c'est difficile;ce qui m'énerve le plus c'est quand on me demande si ça va?et qu'on me regarde avec pitié genre "la pauvre elle n'a pas l'air en forme..."
j'ai évité d'ébruiter mon état mais j'habite un petit village où tout le monde me connait et se demande ce qui se passe;il va falloir que je me montre sous mon plus beau jour, même si je n'ai pas envie mais pour faire taire les rumeurs.
Mon retour à la vie sera lundi en emmenant mes enfants à l'école car j'ai la chance d'en avoir eu deux sans problème...pour le boulot, ça sera le lundi suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 22 mai 2012.   

Revenir en haut Aller en bas
 
22 mai 2012.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elections Présidentielles 2012
» Hervé Morin trace son sillon pour 2012
» EURO 2012
» Les Tonnerres de Brest 2012
» Le Pt'tit Normand 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM de l'association Petit Oeuf :: Nous... :: Mon histoire, ma GEU : Temoignages...-
Sauter vers: